Pas encore de commentaires

Faire de délicieux gâteaux sans sucre c’est possible !

L’îlot promeut autant que possible une alimentation équilibrée et pourtant gourmande, délicieuse si possible. L’affaire n’est pas toujours aisée, car pour réaliser des desserts, nous sommes confrontés au dilemme du sucre blanc.

Une crème, une ganache, de moelleux gâteaux ou de croustillants cookies pourraient-ils être aussi délicieux sans sucre ?Après tout, c’est le principe d’un dessert d’être sucré…
C’est la question que nous nous sommes posés. Voici quelques astuces testées et approuvées :
Le sucre magique et savoureux des fruits sera un allié précieux, de part les apports nutritionnels des fruits dont il est issu, et par la qualité du produit sucrant.

Bon, me direz-vous, c’est bien gentil tout ça, mais ce ne sera jamais vraiment pareil. M’est d’avis que nos pauvres papilles sont bien surmenées par le sucre que nous leur donnons en excès. Croquer une pomme après avoir dégusté des biscuits fait sembler la chair du fruit fade et insipide. En revanche, manger une poire ou une pêche à jeun nous permet de manger un fruit savoureux et sucré à souhaits. Il en est de même pour des pâtisseries allégées en sucre. Leur goût sera accentué si nous évitons de consommer régulièrement des produits très sucrés.

Mais venons-en aux astuces !

  •  Les fruits secs sont de très bons produits sucrés. Mixez des dattes ou ajoutez-les sous forme de purée à une pâte peu sucrer un dessert. Un exemple de recette (empruntée au numéro hors-série sur l’autonomie du magazine Kaizen et adoptée par l’îlot) est la confiote. Le principe est simple : faites tremper des fruits secs (abricots, dattes..) dans du jus de votre choix (orange, mangue,..). Le lendemain, mixez le mélange afin d’obtenir une sorte de purée qui remplacera la confiture traditionnelle de nos petits-déjeuners.
  • Un crumble peut très bien être fait sans sucre, les fruits en apportent souvent suffisamment et la cuisson augmente leur indice glycémique (et donc leur goût sucré). Vous pouvez ajouter des fruits secs grillés (du type amandes, noisettes, pistaches) concassés sur le dessus pour rendre le dessert plus goûteux et pallier l’absence de sucre.
  •  Ne faites pas de desserts. Je plaisante :)
  • Certaines épices permettent de ressentir un goût salé (le paprika par exemple), il en est de même pour le sucré. La cannelle, la badiane, la fève de tonka et d’autres plantes permettent de ressentir ce goût naturellement. La réglisse, que les enfants consomment parfois en bâtonnets comme des friandises, sucrent très bien les boissons, et peuvent remplacer le sucre dans des tisanes.
  •  Les sucres dits « alternatifs » sont parfois sujets à des désaccords entre les spécialistes de la nutrition. Cependant, ils s’accordent à donner au miel de nombreuses vertus qui s’ajoutent à son pouvoir sucrant. Toutefois, cela reste un produit à utiliser avec parcimonie (Voir cet article sur les abeilles). D’autres sucres tels que celui de coco ont aussi des avantages nutritionnels mais peuvent être souvent très… chers. Enfin, il est intéressant de mentionner le rapadura, un sucre au délicieux goût de caramel qui contient du (quel oligo-élément ou minéral ???? Zinc ?) qui permet une bien meilleure assimilation et catalysation du glucose et permet de diminuer la glycémie, ce qui est un avantage évident. Les choses sont bien faites.

Sur ce, à vos fourneaux ! Et n’hésitez pas à partager vos super astuces !

Poster un commentaire