Des champs verdoyants, des exquis légumes et des animaux guillerets. Ainsi débute le mois d’août.

 Le vacanciers se succèdent, enthousiastes d’inspirer un air moins vicié que celui dont ils ont l’habitude. Les bénévoles travaillent avec beaucoup de volonté, et alternent entre jardinage, cuisine, et entretien des animaux. La vie de la ferme bat son plein, dans une atmosphère des plus agréables.
 Les enfants s’en vont, donc, cueillir des haricots et des petits pois. Une fois les cosses fendues avec l’ongle et leurs deux bords écartés, on distingue dans l’ouverture une rangée de petits pois lisses, ronds et vert pâle. Les apprentis cueilleurs contemplent cette découverte avec ravissement, puis fourrent le trophée dans leur poche pour le faire goûter aux autres. Les courges rivalisent en grosseur et les tomates se font désirer.
 C’est en regardant ces plants splendides que l’ont comprend la phrase de Cicéron : « Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu’il vous faut. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *