« Là où l’électricité n’est pas distribuée par un réseau, il reste possible d’allumer des ampoules… et même des projecteurs cinématographiques !
C’est ainsi que l’association de cinéma itinérant Cinécyclo (http://www.cinecyclo.com), à l’aide d’une sorte de vélo électrique bricolé, projette des films jusque dans les zones rurales les plus éloignées du Sénégal, dont seules 10 % ont accès au courant électrique.

Avec un générateur à pédales, un mini-projecteur, une toile de projection et une enceinte, l’association Cinécyclo sillonne le Sénégal pour proposer des séances de cinéma gratuites et en plein air. L’objectif : diffuser des films dans des villages isolés qui n’ont pas accès à la culture, mais aussi mettre en avant des initiatives locales pour protéger l’environnement.

CinéCyclo, basée en Bourgogne, est né du projet d’un jeune graphiste français passionné de vélo et de cinéma, Vincent Hanrion. En 2015, il organise le premier « CinéCyclo Tour » au Sénégal grâce à une campagne de crowdfunding, financement collectif en ligne. Le tour a duré sept mois pour se terminer fin mai. Au total, 3 000 km ont été parcourus et 101 projections organisées, rassemblant plus de 10 000 spectateurs. »

Nous avons eu justement, une visite de Vincent à l’îlot des Combes. Ce dernier n’est pas un locataire difficile. Son lit ? Un hamac suspendu entre les arbres, avec en prime, une moustiquaire et une bâche pour les soirs orageux.

DSC_0301

Le soir venu, notre globe-trotteur installe sont matériel, et notamment son fameux vélo. Cet engin à pédales permet de faire marcher le film en rechargeant le projecteur en électricité (effet dynamo). Des court-métrages tous plus intéressants les uns que les autres… Quelques fois teintés d’humour.

La soirée s’achève dans la convivialité et le partage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.