Mathieu Labonne est l’actuel directeur opérationnel du réseau Colibris. Il dirige en parallèle le centre Amma ainsi que la création d’un éco-hameau. Nous l’avons accueilli à l’îlot des Combes dans le cadre du projet OASIS. En effet, le réseau Colibris a décidé d’accompagner 10 projets sur quelques mois, pour enclencher une dynamique, faciliter la réussite de ces 10 projets et donner à voir largement des exemples de projets en création/transformation. Et bonne nouvelle pour nous, l’îlot des Combes a été retenu parmi ces 10. Durant cette visite, nous avons pu présenter en détail notre projet et faire état de nos besoins.
Qu’est ce que le projet OASIS ? Voici la présentation qui en est faire par le réseau Colibris :
Dans un contexte de crise systémique globale (humaine, économique, écologique et politique), il parait essentiel d’encourager la création de nouveaux espaces de vie capables de répondre aux besoins humains de nos sociétés contemporaines :
• Besoins de subsistance et de sécurité : se nourrir, se loger, être en bonne santé…
• Besoins d’appartenance et de relations : respect de soi et de l’autre, coopération, autonomie, convivialité…
• Besoins d’accomplissement et de sens : apprendre, évoluer, créer, contribuer, donner…
Dans un système qui prive les communautés humaines du pouvoir de subvenir à leurs besoins par leurs propres moyens, des propositions sont à bâtir dans le sens d’une autonomie retrouvée. A la campagne comme en ville, des solutions existent et d’autres émergent qui sont autant de ressources et d’inspiration pour bâtir  de nouvelles oasis de vie où chacun pourra trouver la réponse à ses propres besoins
et plus largement contribuer à répondre aux besoins de son territoire.
Une peut se trouver en milieu rural ou urbain : éco-habitat partagé, écohameau,éco-quartier, éco-village, commune engagée dans une transition,monastère ayant une démarche écologique… Autant de formes différentes qui répondent aux mêmes besoins et que Colibris souhaite promouvoir.
En effet l’exemple est le plus puissant moteur du changement et le développement du nombre d’oasis sera le catalyseur d’une société basée sur des valeurs
humanistes et écologiques. Ainsi tout citoyen devrait pouvoir se rendre facilement, et idéalement sans voiture, dans une oasis, pour trouver les ressources nécessaires à la transformation de son propre mode de vie. Ainsi le nombre d’oasis augmentera de façon exponentielle. Imaginons finalement nos territoires si des centaines d’oasis fleurissaient partout.
Colibris se lance dans un grand projet sur plusieurs années pour faciliter la concrétisation de cette vision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.